Accident nucléaire :

Comprendre les retombées radioactives

 

 

L’accident nucléaire majeur a d’abord été présenté par les autorités comme impossible, puis hautement improbable. Les catastrophes de Tchernobyl, puis de Fukushima ont conduit les Etats à préparer des plans d’urgence. Pour la population, ils se résument souvent à suivre les consignes qui seront données sans que celles-ci soient expliquées.

L’objectif des fiches pédagogiques « Comprendre les retombées radioactives », conçues par le laboratoire de la CRIIRAD avec le soutien de la Ville de Genève, est de permettre au grand public de s’approprier les notions théoriques et pratiques nécessaires à la bonne compréhension des phénomènes en jeu. Cela peut s’avérer extrêmement utile pour éviter des comportements à risque et, le cas échéant, pour améliorer le niveau de protection à l’échelle individuelle par la mise en œuvre de mesures de protections complémentaires aux mesures collectives que pourraient déployer les autorités.

Les questions traitées dans ces fiches sont issues du retour d’expérience de notre association qui reçoit très régulièrement des demandes de citoyens en cas de suspicion de contamination radioactive de l’air ambiant ou de retombées radioactives avérées (catastrophes de Tchernobyl en 1986, de Fukushima en 2011,détection de ruthénium 106 dans l’air en Europe à l’automne 2017, incendies dans la zone de Tchernobyl en 2020, détection d’iode radioactif en Europe du nord à l’été 2020, etc.).

Un premier ensemble de fiches a pour but de transmettre les notions de base de la radioactivité, de présenter les unités de mesures et de décrire les différentes voies possibles d’exposition. Les fiches suivantes sont consacrées à la manière dont les retombées radioactives impactent l’air, les sols et les aliments. Pour chacun de ces domaines, et selon leur objectif propre, les fiches expliquent les mécanismes de contamination, les normes utilisées comme référence par les autorités ou encore la manière dont évolue la radioactivité après la phase des retombées.
Le manifeste de la CRIIRAD stipule que cette dernière « œuvre pour que chacun et chacune dispose des moyens et des connaissances suffisantes et nécessaires pour se prémunir et agir en conséquence ». Les fiches pédagogiques ont été rédigées en application concrète de cet objectif fondamental pour notre association. Nous espérons qu’elles contribueront à ce que les citoyennes et citoyens développent leurs connaissances sur la radioactivité et y trouvent des clés pour forger leur propre opinion.

Lire la plaquette CRIIRAD « Accident nucléaire : Comprendre pour essayer de limiter les risques ».

 

1. Généralités

G1. Qu'est-ce que la radioactivité ? (2 pages)

G2. Trois unités pour la radioactivité et ses effets (4 pages)

G3. Les voies d'exposition à la radioactivité (2 pages)


2. Contamination de l'air

A1. Rejets radioactifs dans l'air en cas d'accident nucléaire (4 pages)

A2. Contamination de l'air : où trouver les informations utiles ? (7 pages)

A3. Evaluer les doses liées à l'inhalation de gaz et aérosols radioactifs (5 pages)

A4. Intérêt et limites de la prophylaxie par l'iode stable (1 page)

A4.a. Prophylaxie par l'iode : iodes radioactifs, thyroïde et cancer (4 pages)

A4.b. Prophylaxie par l'iode : efficacité et modalités de mise en oeuvre(4 pages)

A4.c. Prophylaxie par l'iode : limites, problèmes et incertitudes (4 pages)


3. Contamination des sols

S1. Les mécanismes de transfert de la contamination au sol (4 pages)

S2. Comment passer des Bq/m² au débit de dose ambiant ? (5 pages)

S3. Identifier les secteurs à risque sur un terrain (4 pages)

S4. Cartographier le niveau de radioactivité (4 pages)

S5. Comment vont évoluer les niveaux de contamination ? (6 pages)

S6. Evaluer les doses liées à l'irradiation externe (4 pages)


4. Contamination des aliments

AL1. Le transfert de la contamination aux denrées alimentaires (6 pages)

AL2. Evaluer les doses liées à la consommation de denrées contaminées (3 pages)

AL3. Quelles normes en cas d'accident nucléaire ? (4 pages)

AL4. Peut-on mesurer les aliments avec un radiamètre grand public ? (3 pages)