Radex : utilisation pour mesurer
la radioactivité des aliments

1. Le radiamètre RADEX RD1503 permet-il de mesurer la radioactivité des aliments ?

Oui et non, tout dépend du niveau de contamination et de la nature des substances radioactives.
Les principales idées à retenir sont les suivantes :

1. Si le RADEX détecte une augmentation significative du signal mesuré au contact d’un échantillon d’eau ou d’aliment par rapport au bruit de fond obtenu au même endroit en l'absence de l'aliment à tester, celui-ci est a priori fortement contaminé et il ne faut pas le consommer. Merci dans ce cas d'écrire à laboratoire@criirad.org pour signaler le cas.

2. En revanche, si le RADEX ne détecte pas d’augmentation significative du signal, cela ne signifie pas forcément que l’échantillon ne présente pas de risque. Par exemple, un niveau de contamination en césium 137 (émetteur bêta-gamma) de 200 Bq/kg, supérieur à la norme de 100 Bq/kg fixée actuellement par les autorités japonaises pour la consommation ne serait pas détectable avec le RADEX RD1503. Ceci est illustré dans la video (en anglais) http://www.youtube.com/watch?v=MvBoQfN18zs

Par ailleurs, rappelons que le RADEX ne peut pas détecter tous les types de rayonnements. Il ne détecte pas les rayonnements alpha (émis par exemple par le plutonium 238) et les rayonnements bêta de très basse énergie (comme ceux émis par le tritium).

3. Pour optimiser les capacités de détection, il convient de réaliser les mesures dans un endroit présentant le bruit de fond le plus bas possible, et sur un échantillon dont la masse est la plus importante possible.

Présentation du Radex RD 1503 :
http://www.criirad.org/laboratoire/radiametres/compteur-geiger.html

JS - 28/07/2014