Risques lors des voyages au Japon

1. Compte tenu de la contamination liée à la catastrophe de Fukushima, en 2011, actuellement (année 2014) quels sont les risques de passer une dizaine de jours au Japon ? Y a -t-il des précautions particulières à prendre ?

Les retombées induites par la catastrophe de Fukushima en 2011 ont entrainé une contamination durable des sols de la préfecture de Fukushima et d'autres préfectures.
Ceci entraine une exposition des populations qui vivent sur les territoires contaminés du fait de l'irradiation externe et de la contamination interne via l'ingestion et l'inhalation.. Des explications plus précises et des cartes des retombées sont disponibles dans le dossier

http://www.criirad.org/actualites/dossier2011/japon_bis/infos_japon/TU54.pdf

Du point de vue irradiation externe, ces cartes montrent par exemple qu'àTokyo et en allant vers le Sud, l'exposition externe induite par les retombées de Fukushima est faible. Par contre dans la ville de Fukushima, selon les zones, cette exposition peut ne pas être négligeable même pour des séjours de quelques jours (voir video en Ville de Fukushima).

Il faut également tenir compte des risques de contamination interne par ingestion de nourriture contaminée. Dans la mesure du possible il est préférable d'éviter les produits provenant des zones les plus touchées (voir carte) ou de voir s'ils ont fait l'objet de contrôles radiologiques avant mise en vente. Il est recommandé de varier son alimentation.

Une prise d'iode préventive n'est pas à envisager à moins que de nouveaux rejets massifs d'iode radioactif n'interviennent, c'est pourquoi il peut être utile d'emmener des pastilles d'iode stable afin de les avoir à disposition. D'une manière générale, la situation n'est pas stabilisée à la centrale de Fukushima, des rejets élevés de césium 137 ont eu lieu en août 2013 sans que TEPCO n'avertisse la population et les autorités. Il faut donc rester vigilants.

RD et BC - 28/07/2014